Oiseaux et faune

Oiseaux et faune

Lors de votre visite du parc, vous pourriez avoir la chance de voir diverses espèces communes dans la région, telles que le cerf de Virginie, l’orignal, le raton laveur, le porc-épic, le lièvre, le renard roux, le coyote ou l’ours noir.

Ouvrez l’œil afin d’apercevoir des faucons pèlerins, des pygargues à tête blanche, des faucons émerillons, des balbuzards pêcheurs, des cormorans, des eiders, des grands hérons, et même parfois un grand hibou strié ou une chouette.

L’île Grindstone, que l’on peut voir à partir de la plateforme supérieure du belvédère, est protégée par le Service canadien de la faune et abrite l’une des plus imposantes populations de grands hérons de la région.

Mais les visiteurs les plus connus et les plus fascinants du parc demeurent sans contredit les oiseaux marins migrateurs de la baie de Fundy. De la mi-juillet à la mi-août, des centaines de milliers de ces merveilleux et divertissants volatiles prennent le ciel d’assaut pour y exécuter des acrobaties aériennes incroyables. Le parc des rochers Hopewell Rocks et le sanctuaire d’oiseaux de Mary’s Point situé à proximité, constituent deux des meilleurs sites d’observation de ces petites merveilles de la nature.

Oiseaux de rivage

Chaque été, pendant une période s’échelonnant sur 4 à 6 semaines et débutant à la mi-juillet, entre 3/4 de millions et un millions d’oiseaux marins (jusqu’à 75 % de la population mondiale de bécasseaux semipalmés) se rassemblent par vagues dans plusieurs zones clés dans les sections plus en amont de la baie de Fundy. C’est là le seul lieu où ils font une pause lors de leur migration de 4 000 km vers le sud.

Le parc des rochers Hopewell Rocks constitue l’un des meilleurs endroits pour observer ces oiseaux. Les visiteurs qui séjournent durant dans la migration des oiseaux marins seront témoins d’acrobaties aériennes hypnotisantes. Prévoyez visiter le site à marée haute lorsque des armadas d’oiseaux volent près de la rive ou se reposent sur les plages de galets.

Au cours de la migration des oiseaux marins, certaines zones des plages du parc sont protégées et les visiteurs sont priés de demeurer à distance afin de ne pas troubler le repos des oiseaux. Chaque envolée des oiseaux durant leur pause à la baie de Fundy réduit d’autant les cruciales réserves d’énergie dont ils auront besoin afin de compléter avec succès leur migration vers l’Amérique du Sud.

La distance considérable et la rude épreuve physique que constitue ce périple ne font que confirmer l’importance de permettre à ces oiseaux de se nourrir et se reposer sans être dérangés.

La baie de Fundy constitue la seule pause au cours du périple de 4 000 km vers le sud entrepris par ces oiseaux marins, périple qui les mène de leurs aires de nidification estivales dans l’Arctique à leur patrie hivernale située le long de la côte sud-est de l’Amérique du Sud, soit dans les Guyanes et au Brésil.

Les femelles quittent les premières l’Arctique, donnant ainsi le signal de départ de cette migration annuelle vers le sud. Les volées de mâles suivent par la suite. Étonnamment, les jeunes oisillons de la saison courante s’envolent en dernier des aires de nidification, alors qu’ils suivent un trajet qu’ils n’ont jamais parcouru auparavant – se fiant peut-être à un quelconque instinct préprogrammé.

Ils arrivent tous à des destinations précises dans la baie de Fundy : Hopewell Rocks, Johnson’s Mills et Mary’s Point le long de la côte du Nouveau-Brunswick; Starr’s Point et Evangeline Beach dans le bassin des Mines, en Nouvelle-Écosse.

Pourquoi s’arrêtent-ils ici?

Un petit crustacé aquatique appelé crevette fouisseuse, petit amphipode mesurant environ 4 à 5 mm de long qui vit dans la vase saumâtre de la baie de Fundy, attire des centaines de milliers d’oiseaux marins à la baie de Fundy chaque été.

La vase et les marais de la baie de Fundy constituent un habitat idéal pour ces minuscules créatures dont le nom scientifique est Corophium volutator. Il s’enfouit dans la vase à mesure que monte le niveau de l’eau, puis lorsque la marée descend, il file à la surface afin de manger l’abondance d’algues, de déchets et de diatomées provenant des marais salants à proximité.

Dans certaines vasières, on peut dénombrer à la surface de la vase brune jusqu’à 10 000 à 20 000 crustacés minuscules au mètre carré; en période de reproduction, jusqu’à 60 000 ont été observés.

Ces crevettes fouisseuses constituent un festin particulièrement nutritif pour les oiseaux marins à leur arrivée, car elles leur permettent d’accumuler les réserves d’énergie requises pour leur migration vers le sud.

Les volées d’oiseaux marins se reposent sur les plages exposées à marée haute. Lorsque la marée commence à descendre, on peut les voir qui suivent l’eau qui se retire. Leur bec fait un mouvement de va-et-vient comme celui des machines à coudre, alors qu’ils gobent les minuscules créatures émergeant de leurs galeries dans la vase. Un seul oiseau peut manger de 10 à 20 000 crevettes fouisseuses au cours d’un seul cycle de marée.

Chaque vague d’oiseaux marins ne restera que le temps nécessaire pour permettre à ces derniers de doubler leur masse corporelle et d’accumuler des réserves suffisantes d’énergie pour compléter leur périple  jusqu’en Amérique du Sud. Les scientifiques croient que le vent et la marée ont une influence sur le moment de leur départ de la baie de Fundy.

Ces petits oiseaux dotés d’un plumage orné de délicats motifs offrant un excellent camouflage, sont souvent si immobiles dans leurs aires de repos sur la plage qu’on les confond avec des galets et des roches. Mais un observateur attentif peut se mettre à l’écoute du chœur de subtils pépiements qui a fait qu’en anglais, on les surnomme les… peeps.
S’ils sont surpris ou dérangés lors de leur repos, ils s’envolent en une sorte de chorégraphie fluide… qui ne trouve aucun équivalent dans le monde des oiseaux. Des milliers de visiteurs viennent à chaque année pour observer le vol exquis de ces oiseaux.

Espèces d’oiseaux marins

Le parc est fréquenté par 34 espèces d’oiseaux de rivage, principalement :

  1. Bécasseau semipalmé
  2. Bécasseau minuscule
  3. Bécassin roux
  4. Pluvier semipalmé
  5. Pluvier argenté
  6. Bécasseau maubèche
  7. Bécasseau à croupion blanc
  8. Bécasseau sanderling
  9. Bécasseau variable

Renseignements additionnels :

Centre d’interprétation des oiseaux de rivage de Mary’s Point

Environnement Canada

Oiseaux de rivage de Fundy (en anglais)